Aveyron - France

L’actualité Saint-Cômoise

Vendredi 20 janvier : concert à l'église

En prévision du concert, l'église avait été chauffée ...C'est que les prestations des deux grands artistes, Marc Coppey et Kenneth Weiss, avaient débuté, dés l'après-midi, dans le cadre des ateliers pédagogiques organisés par l'association "Renaissance du Vieux Palais" d'Espalion. Etaient réunis, pour l'occasion, les enfants des deux écoles du village, des résidents des "Galets d'Olt" et de la M.A.S..Avec démonstration en appui, les deux artistes se sont prêtés avec pédagogie et gentillesse aux multiples questions très variées des enfants. De quel bois sont faits les instruments? la durée de leur fabrication ? l'apprentissage de la musique et de l'instrument? Sa fragilité? Pourquoi l'accorde-t-on si souvent? Et les réponses adaptées à l'auditoire auront peut-être permis de susciter des vocations de "facteurs instrumentistes" et de mélomanes. Car, le principal n'était pas oublié: la musique baroque et des extraits de sonates de Jean Barrière, Antonio Vivaldi et Jean-Sébastien Bach.

Un programme de haute qualité

En soirée, les deux mêmes artistes devaient délivrer un concert qui a ravi l'auditoire. Il faut rappeler que Marc Coppey, soliste de renommée internationale est aussi professeur au Conservatoire national supérieur de Paris et, notamment, directeur artistique du festival de Colmar. Kenneth Weiss, pareillement, professeur à l'Académie de Norvège à Oslo enseigne aussi au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. C'est dire l'immense talent qui caractérise ces interprètes.    

L'acoustique de l'église est renommée. Et malgré la fraicheur ambiante qui affectait la sonorité instrumentale, le chant du violoncelle accompagné par les notes pincées du clavecin n'ont pas manqué de provoquer des émotions fortes parmi un auditoire attentif. Le programme a mêlé le dialogue des deux instruments et l'interprétation en solo pour faire vivre suites et sonates de J-S. Bach et de A. Vivaldi , mais aussi des œuvres méconnues de J. Barrière. Nul doute que de telles manifestations demandent à être renouvelées assorties d'une plus grande publicité que la municipalité se propose d'accompagner avec plaisir.